nümorning

Le Nutri-Score, que cache cet indicateur ?

nutrition par Flore le January 4, 2021

Mathilde & David

Le Nutri-Score, pourquoi ?

Trop petite, incompréhensible ou encore trop longue, la liste des ingrédients, bien qu’obligatoire, ne semble pas nous convaincre. Les français affirment manquer de clarté et de transparence quant à la composition de leurs aliments ; en cause, nous savons aujourd’hui à quel point l’alimentation d’un individu peut influer sur sa santé et sa qualité de vie.

Le Nutri-Score est un logo disponible sur les emballages de nos produits alimentaires depuis 2017 en France. Depuis, d’autres pays comme la Belgique ou l’Allemagne ont également opté pour ce système d’étiquetage.

Son but est de rendre plus facile la lecture des étiquettes au grand public par l’utilisation d’un symbole, répertoriant les produits en 5 catégories, grâce à une note allant de A à E et du vert au rouge ; un paquet de céréales noté A désigne un aliment plus sain qu’un autre noté E, qui aura une moindre qualité nutritionnelle.

Le Nutri-Score se traduit également par la volonté de mettre en avant les produits de meilleure qualité, dans le but de guider le consommateur vers un produit plus sain. Le principe est simple ; dans un rayon, en un coup d’œil, nous pouvons nous faire une idée de quel produit est bon pour notre santé et lequel l’est moins grâce au Nutri-Score.

Comment est-il calculé ?

Le score d’un produit est établi grâce à un algorithme étudiant ses 7 composantes nutritionnelles, pour la quantité référence de 100g. Certains points vont permettre d’augmenter le score tandis que d’autres le baisseront.

  • Au plus un produit sera riche en énergie, en sucre, en graisses saturées et en sel, au plus sa note baissera.
  • Au plus un produit sera riche en fruits, légumes, oléagineux, légumes secs, ainsi qu’en fibres et en protéines, au plus sa note augmentera.

Qu'est-ce que le Nutri-Score a changé ?

Malgré tous les bons points marqués par le Nutri-Score, il possède tout de même quelques fragilités.

Tout d’abord, il n’est pas obligatoire ; son apposition sur l’emballage ne repose que sur le volontariat de l’industriel.

En ce qui concerne l’algorithme permettant l’attribution du score, il ne prend ni compte la densité nutritionnelle, ni le processus de fabrication, ni la liste des ingrédients. Pourtant, si vous avez malgré le Nutri-Score les yeux portés sur les étiquettes, vous avez dû déjà vous rendre compte de certaines incohérences de ce système.

Prenons pour exemple un laitage aromatisé, Nutri-Score A ; riche en protéines, pauvre en sucre et matières grasses. Puisque son score est A, on serait tenté de dire que ce produit est bon et sain. Or, lorsque l’on s’attarde sur l’étiquette, on peut y voir des additifs tels que des épaississants pour donner de la texture malgré un faible taux de matières grasses, des édulcorants afin d’avoir un goût sucré sans pour autant faire augmenter la teneur en calories qui risquerait de faire baisser le score. Ce laitage est un aliment dit « ultra-transformé » puisqu’il contient des additifs, ingrédients que nous n’utilisons pas dans la cuisine traditionnelle. On estime pourtant que le degré de transformation d’un produit a, au même titre qu’une forte teneur en graisses ou en sucre, des conséquences sur la santé.

L’algorithme se base sur 100g de produit afin d’attribuer un score ; si certains aliments s’y prêtent bien comme les céréales ou les compotes, il est plus difficile de noter une bouteille d’huile…

Les huiles végétales comme celles de noix, colza ou tournesol sont constituées uniquement de matières grasses ; elles obtiennent alors un score allant de D à E. Néanmoins, personne ne consomme 100g d’huile à un repas ! Ce score entraîne la persévérance du mythe des matières grasses qui seraient néfastes pour notre santé, alors qu’au contraire, elles regorgent de bienfaits, en nous permettant entre autres, de protéger notre peau et notre système nerveux.

Faut-il faire confiance au Nutri-Score ?

Le Nutri-Score est indéniablement un outil pour le consommateur qui voudrait faire attention à son alimentation sans forcément devoir acquérir toutes les connaissances en nutrition. Il a d’ailleurs fait ses preuves puisque nombreuses sont les personnes privilégiant un produit à un autre grâce à ce logo !

Néanmoins, si c’est un outil utile, il lui manque tout de même quelques pièces. Alors malgré un Nutri-Score A, n’oubliez pas de lire vos étiquettes !

Mon Petit Granola, Nutri-Score A, mais pas que !

Vous l’aurez sûrement remarqué, notre gamme destinée aux enfants est Nutri-Score A sur ces 3 recettes ! Mais soucieux du bien-être de vos enfants, nous avons décidé d’aller encore plus loin et de nous attarder sur d’autres paramètres non pris en compte par le Nutri-Score.

Depuis toujours, nüMorning clame sa transparence et ses processus de fabrication respectueux de notre corps et notre santé ; artisanales, saines et gourmandes, nos recettes sont étudiées et réfléchies dans le but d’améliorer chaque matin.

Ce que le Nutri-Score ne vous dit pas, c’est que notre gamme Mon Petit Granola c’est aussi :

  • De l’avoine complète
  • Du sucre de fleur de Coco et de la pomme fabriquée en Haute-Loire en guise de sucrants à faible indice glycémique
  • -50% de sucre par rapport à la moyenne des céréales pour enfants du marché

N’attendons pas demain pour sensibiliser nos enfants aux bonnes habitudes alimentaires !

Mon Petit Granola

Restons en contact !

Abonnez-vous à notre nüsletter pour recevoir des articles, des idées recettes, des actualités, sans aucun spam c'est promis.