Livraison en point relais offerte à partir de 45€ d'achat ! 🚚

nümorning

Tout savoir sur les pré & probiotiques

nutrition par Anaêlle le July 29, 2021

Mathilde & David

Souvenez-vous, dans notre dernier article dédié au thème de la digestion vous avez pu découvrir nos conseils pour restaurer votre microbiote. C'est à la fin de ce même article que nous vous avions dévoilé l'intérêt des prébiotiques et probiotiques pour notre santé digestive. Grâce aux explications de Lisa, co-fondatrice de la marque DIJO qui prend soin de votre ventre, que vous retrouverez dans cet article, ces deux termes n'auront plus aucun secret pour vous !

Prébiotiques et probiotiques, quelle différence ?

Les prébiotiques correspondent tout simplement aux fibres que l'on retrouve dans notre alimentation et qui ne sont pas digérées par notre corps. Biotique signifie "ce qui est relatif au vivant" et le préfixe "pré" indique l'antériorité. Ce qu'il faut comprendre par là c'est que les prébiotiques permettent à notre flore intestinale (composée de bactéries vivantes) de se développer et de se diversifier. Ils sont en fait un peu comme la nourriture de nos bonnes bactéries et stimulent leur croissance et leur activité. La définition exacte donnée aux prébiotiques est la suivante : "ingrédient alimentaire non digestible qui stimule de manière sélective au niveau du côlon la multiplication ou l’activité de groupes bactériens susceptibles d’améliorer la physiologie de l’hôte". En bref, les prébiotiques sont indispensables à la santé de notre microbiote elle-même liée à notre état de santé général.

Les probiotiques quant à eux sont des souches microbiotiques, c'est à dire des micro-organismes vivants, ayant un effet bénéfique sur notre organisme. D'où leur nom, probiotiques, qui signifie littéralement "qui favorise la vie". En effet, leur efficacité sur la santé est considérable puisqu'ils contribuent à enrichir notre microbiote intestinal et empêcher la prolifération de bactéries pathogènes. Chaque souche bactérienne possède une spécificité et agit sur une problématique santé en particulier. Selon la définition officielle donnée par l'Organisation Mondiale de la Santé, les probiotiques sont "des micro-organismes vivants qui, lorsqu'ils sont ingérés en quantité suffisante, exercent des effets positifs sur la santé, au-delà des effets nutritionnels traditionnels". Alors prenez bien soin de votre flore intestinale, elle vous le rendra amplement.

Où trouver des prébiotiques dans notre alimentation ?

Inutile de chercher compliqué. Les prébiotiques sont naturellement présents dans de nombreux aliments que vous consommez probablement déjà régulièrement. Il suffit simplement d'opter pour une alimentation riche en fibres. De nombreux végétaux, fruits, céréales complètes, oléagineux et légumineuses apportent les prébiotiques dont vous avez besoin pour entretenir votre microbiote intestinal. Voici quelques exemples d'aliments à effet prébiotique reconnu :

  • légumes : poireaux, artichaut, oignons, asperge, topinambour, ail, betterave
  • fruits : banane, pomme, fraise, pêche, poire
  • céréales complètes : seigle, orge, froment, avoine
  • oléagineux : amande, graines de chia, noix du brésil,
  • légumineuses : lentilles, caroube, pois chiche, haricots rouges
  • autres : chicorée, cacao, gingembre, curcuma

Pourquoi prendre des probiotiques ?

Vous vivez ou vous travaillez dans un environnement urbain, souvent aseptisé ? Vous consommez des produits transformés car vous n'avez parfois pas le temps de cuisiner ? Il vous arrive de prendre des médicaments de temps à autres ? Le stress et les préoccupations quotidiennes ça vous connait ? Que ce soit habituel ou ponctuel nous entrons tous dans l'une de ces catégories n'est-ce pas ? Seulement, chacune d'entre elles est un facteur d'appauvrissement de la diversité des bonnes bactéries de nos intestins.

Comme nous vous l'expliquions dans notre article "Le microbiote : la clé de notre bien-être", cet appauvrissement peut être à l'origine d'un déséquilibre de notre microbiote, la dysbiose. Si on ne fait pas toujours le lien, ce déséquilibre entraîne pourtant bien souvent des complications et entache directement notre bien-être. Pour cause, le microbiote est bel et bien au centre du bon fonctionnement de tout notre corps.

C'est là qu'est tout l'intérêt des probiotiques. Comme nous l'explique si bien Lisa co-fondratrice de DIJO, la marque dédiée au bien-être intestinal, ils sont "une façon naturelle d’aider à maintenir l'équilibre de notre flore intestinale en réintégrant des bonnes bactéries afin que celle-ci puisse remplir pleinement ses fonctions". La prise de probiotiques va donc agir localement, au niveau du ventre, pour des bienfaits sur l’ensemble de la santé :

  • Amélioration de la digestion : la prise de probiotiques renforce notre flore intestinale qui est à l'origine de la régulation du transit et de la bonne digestion des nutriments présents dans notre alimentation. Les bénéfices d'une cure de probiotiques comprend donc la prévention des troubles digestifs les plus légers tels que les ballonnements, les lourdeurs digestives ou un transit perturbé (constipation, diarrhée…) aux plus lourds comme le syndrôme de l'intestin irritable, la maladie de Crohn, etc...

  • Réduction de la fatigue : une meilleure digestion et une meilleure assimilation des nutriments comme les vitamines ou les minéraux permet de réduire la fatigue globale.

  • Amélioration de la beauté de la peau : les probiotiques ont des propriétés anti-inflammatoires, d'où leur efficacité sur les problèmes cutanés tels que l'acné ou l'eczéma par exemple. De plus, la surface entière de notre peau est elle aussi recouverte de ces micro-organismes qui nous veulent du bien : c'est la flore cutanée. Elle protège des agressions extérieures et des infections. Grâce à l'appui de nombreuses études, nous pouvons vous affirmer qu'une cure de probiotiques permet de garder une peau jeune et belle.

  • Renforcement du système immunitaire : si vous avez lu notre article intitulé Le microbiote : la clé de notre bien-être, alors vous savez déjà que 80% de nos cellules immunitaires se trouvent au niveau de nos intestins. Les bonnes bactéries de notre flore intestinale aident à produire les anticorps nécessaires à la lutte contre les menaces extérieures. Apporter des probiotiques à notre microbiote est donc synonyme de renforcer son système immunitaire.

  • Amélioration du moral et gestion du stress : les probiotiques aident à la diversification et à l'équilibre de notre microbiote intestinal. Or, vous l'avez déjà entendu, le ventre est notre deuxième cerveau et il communique en permanence avec notre autre cerveau (celui de la tête). Des études ont mis en évidence que la prise de probiotiques permettait de diminuer d'une part la production de cortisol, aussi appelée hormone du stress, et l'inflammation d'autre part. La dépression et l'anxiété étant tous deux liés à des états inflammatoires de notre organisme, les probiotiques sont donc efficaces pour traiter ces problématiques.

  • Protection contre les toxines : pour se protéger des substances alimentaires ou des bactéries potentiellement dangereuses, notre organisme possède une sorte de douane au niveau des intestins. Celle-ci correspond en fait à notre paroi intestinale qui fait office de barrière à toutes les toxines et pathogènes extérieurs. Et oui, ce qui se trouve dans notre tube digestif est considéré comme étant à l'extérieur de notre organisme. Mais lorsque notre douane ne fonctionne plus correctement, c'est à dire qu'elle devient plus perméable, des substances habituellement incapables de franchir cette barrière peuvent alors passer à travers et se retrouve ensuite dans la circulation sanguine entraînant alors avec eux l'apparition de potentielles pathologies (maladies auto-immunes, allergies...). L'intégrité de cette paroi est assurée par notre flore intestinale qui voit elle-même son efficacité décuplée par l'effet des probiotiques.

Sur quels critères se baser lorsque l'on décide de prendre des probiotiques ?

Pour que votre prise de probiotiques soit la plus efficace possible, certains critères de choix sont à prendre en compte. Lisa vous explique tout pour que votre cure soit optimale :

  • Le nombre de souches : les souches correspondent aux différentes espèces de bactéries. Il en existe plusieurs centaines au sein de notre microbiote. Nos bonnes bactéries agissent en synergie les unes avec les autres. Ainsi, plus le nombre de souches est important, plus leur efficacité est décuplée et plus les probiotiques auront des effets positifs sur notre organisme. En règle générale, les compléments présents sur le marché proposent entre 3 et 5 souches différentes. Les cures proposées par DIJO (notamment L'Indispensable probiotiques) contiennent 8 souches appartenant à 2 grandes familles de bactéries : les lactobacilles et les bifidobactéries, de quoi contribuer à la richesse et à l’équilibre de votre flore intestinale !

  • Le nombre d’UFC (Unités Formant Colonie) : il s'agit du nombre de germes, c’est-à-dire de bactéries, présents dans une gélule. Pendant leur trajet le long du système digestif, les probiotiques, qui rappelons le, sont des micro-organismes vivants, vont connaître plusieurs obstacles susceptibles d'altérer leur intégrité notamment l'acidité dans l'estomac. De ce fait, plus votre cure contient d'UFC, plus les bactéries ayant survécu à ce voyage le long du système digestif seront nombreuses et pourront agir ensemble. La cure L'Indispensable probiotiques de DIJO contient 28 milliards d’UFC contre 10 milliards en moyenne.

  • La fraîcheur : Les probiotiques sont des micro-organismes vivants fragiles qui deviennent de plus en plus sensibles avec le temps. Il est donc important de vérifier la date de leur "production" car dès 6 mois, il est possible que les germes meurent avant même d'être consommés. En vous procurant vos probiotiques chez DIJO, vous êtes assurés de leur fraîcheur et donc de leur efficacité car tous les intermédiaires sont supprimés et la durée de stockage est limitée à 3 mois.

Pour optimiser votre cure, voici une dernière indication de Lisa qui conseille de réaliser ses cures de probiotiques à chaque changement de saison pour une durée allant d'un à deux mois. Toutefois, nous n’avons bien sûr pas tous les mêmes besoins. Chez certaines personnes le rééquilibrage du microbiote intestinal pourra nécessiter plusieurs mois de cures voire même une prise en continu en alternant des périodes de traitement (2 gélules / jour) et des périodes d’entretien (1 gélule / jour).

Vous voilà maintenant incollables en matière de pré & probiotiques. Si vous vous sentez concernés par des troubles digestifs qui viennent polluer votre quotidien, vous avez désormais en votre possession une solution simple, naturelle et efficace pour prendre soin de votre si précieux microbiote intestinal.

Sources :

Restons en contact !

Abonnez-vous à notre nüsletter pour recevoir des articles, des idées recettes, des actualités, sans aucun spam c'est promis.